Kann al loar Conseils Conseils pour conserver les aliments secs pour préparer vos évènements

Conseils pour conserver les aliments secs pour préparer vos évènements

L’optimisation de l’espace de stockage des aliments secs ou en conserve permet de les préserver de toute contamination, d’éviter leur péremption, leur détérioration et les parasites. Comment y parvenir ? En suivant quelques principes simples, les produits resteront sûrs, sains et nutritifs le plus longtemps possible.

Contrôlez l’humidité

Idéalement, les zones de stockage devraient avoir un taux d’humidité de 15 % ou moins. Pendant les périodes les plus humides de l’année, la climatisation ou des déshumidificateurs peuvent être nécessaires pour contrôler ce facteur. L’utilisation d’emballages étanches à l’humidité est utile. 

Il est recommandé de conserver les aliments dans leur emballage d’origine dans la mesure du possible. La plupart des emballages sont conçus pour les aliments qu’ils contiennent et resteront en bon état pendant toute la durée de conservation des aliments, sauf en cas de température ou d’humidité excessives. Si vous êtes à la recherche du modèle adapté, Pro’Jet propose un catalogue important d’emballages alimentaires.

Si l’emballage d’origine n’est pas pratique, les aliments doivent être conservés dans des récipients hermétiques pour empêcher la pénétration d’insectes ou de rongeurs nuisibles et d’autres contaminants.

Importance d’un bon stockage

Si le stockage correct et sûr des aliments frais et rapidement périssables fait partie intégrante des pratiques d’hygiène alimentaire, il semble que le stockage des aliments secs ou en conserve avec la même attention ne soit pas aussi courant.

Toutefois, certaines pratiques et certains facteurs environnementaux ont une incidence sur la bonne conservation de ces aliments. En les prenant en compte, on peut éviter les pertes de produits et les problèmes de sécurité alimentaire. Voyons comment optimiser l’espace de stockage et les facteurs environnementaux grâce à sept règles simples.

Rotation du produit

Le premier produit entré devrait également être le premier à sortir et à être vendu. Avec un peu d’imagination et d’habileté, placez les aliments dans un entrepôt afin de mettre en œuvre ce principe le mieux possible. Il est important de dater tous les aliments qui entrent dans le magasin et de tenir un registre pratique et facilement visible en indiquant les dates « à consommer de préférence avant », « à vendre avant » et « à utiliser avant ».

Attention à la température

Gardez les espaces de stockage frais, secs et bien ventilés. La température doit être maintenue entre 10°C et 20°C, le plus frais étant le mieux. Le facteur température est important pour maintenir une plus longue durée de conservation des aliments. Au-delà de 10ºC, l’augmentation de la température réduit la durée de conservation de la plupart des aliments. Le stockage au froid réduit l’activité respiratoire et la dégradation des enzymes, réduit la perte d’eau interne et inhibe la croissance des organismes qui favorisent la détérioration des aliments.

En outre, dans certains aliments, comme les fruits et les tubercules, le froid ralentit la formation d’éthylène, un agent naturel de maturation. Dans le cadre du maintien d’une température optimale, une ventilation adéquate est recommandée et un taux minimum de renouvellement de l’air est essentiel et nécessaire. En outre, l’entrepôt doit être exempt d’équipements produisant de la chaleur.

La lumière du soleil

Évitez de conserver les aliments à la lumière directe du soleil. Cela favorise l’oxydation et la perte de qualité et de valeur nutritionnelle des aliments qui en résulte. Par exemple, les vitamines liposolubles telles que A, D, E et K sont particulièrement sensibles à la dégradation par la lumière. Il est préférable de bloquer la lumière du soleil par les fenêtres ou les lucarnes et d’utiliser un éclairage artificiel au moment de l’utilisation du stockage.

Stockez de manière à réduire les risques

Stocker les aliments à au moins 15 cm du sol et à au moins 50 cm des murs extérieurs réduit le risque de condensation, causée par la différence de température entre le récipient et la surface contre laquelle il repose. Ce principe facilite également le nettoyage et la lutte contre les parasites. Il est également recommandé d’éviter de stocker les produits à moins de 70 cm du plafond si des températures élevées s’y produisent. En stockant les palettes vides à une certaine hauteur du sol, vous éviterez qu’elles n’abritent des nuisibles, notamment des rongeurs.

Il est également important de réserver une zone désignée pour les produits dont l’emballage est endommagé, de différencier si le dommage n’est qu’un défaut esthétique ou un danger potentiel, et de sceller les emballages cassés pour éviter les déversements et la contamination.

Les produits de nettoyage, les biocides et autres produits non comestibles ne doivent pas être stockés dans le même entrepôt que les aliments sans qu’une barrière physique ne les sépare.

Related Post